Que faire des jouets usagés ?

Les fêtes de Noël sont passées et la joyeuse distribution de cadeaux s’est déroulée avec succès. Vos enfants ont eu les yeux émerveillés en découvrant leurs nouveaux jeux et jouets, si bien qu’ils en délaissent maintenant leurs anciens favoris… La place dans les placards commence à se faire rare et les jouets éparpillés dans la chambre forment un joli labyrinthe difficile à arpenter au moment d’aller se coucher ! C’est le signe avant-coureur qu’il est temps de faire le tri. Il n’est pas difficile de réunir et trier en différents paquets les jeux délaissés, après avoir expliqué aux enfants l’intérêt de la démarche (moment, on l’avoue, un peu plus corsé). A présent, la question qui se pose est la suivante : que faire des jouets usagés ?

Sachez qu’il existe un tas de possibilités ! Nous considérons qu’elles se répartissent en trois catégories : réparer, donner, recycler les jouets. Afin de cerner au mieux chacune d’entre elles, nous vous avons concocté cet article qui présente les actions à entreprendre pour se lancer et ne pas générer de déchets. Rien de très compliqué et surtout à la clé, un soupçon de fierté de ne pas avoir simplement jeté vos jouets usagés !

Chez Sloli, notre façon de voir les choses est tout simplement de se dire que des jeux ou jouets de grande qualité sont des jouets qui ne s’abimeront pas dans le temps et ne nécessiteront pas d’être réparés, jetés ou recyclés. Nous faisons le maximum pour éco-concevoir nos jeux en bois made in France. Et pour augmenter leur durée de vie, si une pièce ou un élément de jeu venait à vous manquer car perdue ou grignotée par votre compagnon à 4 pattes… vous pouvez la commander à l’unité et elle vous sera aussi vite envoyée. Ainsi, pas d’obsolescence programmée et une durée de vie des jeux optimale !

Déchets jouets en plastique

Réparer les jouets abimés

Avant même de penser à donner ou recycler ses jouets, pourquoi ne pas tenter de leur donner un coup de neuf pour faire des économies tout en pensant à l’écologie ? Pour se lancer, vous n’aurez besoin que de peu d’outils, d’une pointe de patience et de quelques minutes étalées sur plusieurs journées. La typologie des jouets présents dans une chambre d’enfants est large : doudous et poupées en tissu, figurines en plastique, établis de bricolage en bois, inarrêtables camions et voitures télécommandées… La façon de réparer les jouets varie, en fonction du type du jeu, de sa matière, de sa forme et du dommage qu’il a subi. Chez Sloli, nous avons d’ailleurs choisi le bois et le tissu comme matières principales de nos jouets en bois français car ce sont des matières naturelles et facilement réparables.

Une des premières façons de réparer un jouet consiste tout simplement à utiliser de la colle forte (si possible écologique, sans solvant et avec un flacon fabriqué à partir de plastique recyclé). Efficace sur plusieurs matières, la colle vous permettra de réparer en un geste vos jeux et jouets abîmés ou cassés. La soudure est une seconde solution, elle évite de jeter des jeux et jouets en plastique non recyclables en rassemblant les matières cassées à l’aide d’un fer à souder. Afin que la manipulation ne soit pas nocive pour votre santé, nous vous recommandons de porter un masque et des lunettes, pour empêcher tout contact avec les composants toxiques du plastique. Une dernière solution 100% maison et qui offre de bons résultats est l’eau chaude… Cela peut paraître étonnant, mais cette méthode peut fonctionner pour les jouets en plastique tordus. L’objectif est de rendre la pièce cassée modelable grâce à la chaleur. Il vous suffira de faire chauffer de l’eau et d’y plonger l’élément, qui devrait alors devenir plus malléable, puis d’essayer de lui donner la forme recherchée. Un petit passage dans l’eau froide pour figer de nouveau le jouet et le tour est joué ! Si toutes ces solutions ne vous conviennent pas, car vous ne vous sentez pas l’âme d’un bricoleur ou d’une bricoleuse, ou simplement parce qu’elles n’ont pas aidé à réparer votre jeu ou jouet sérieusement endommagé, sachez qu’il est également possible de recourir à l’imprimante 3D pour refabriquer à l’unité une pièce manquante. Vous pouvez également vous rendre dans des ateliers de réparation ou « repair cafés » qui sont généralement des ateliers tenus par des bénévoles volontaires pour vous aider à réparer les objets ou machines en panne, et pourquoi pas les jouets !

Petites filles qui jouent

Donner les jouets usagés

Pas moins de 100 000 jouets sont mis à la poubelle chaque jour en France selon le média Le Parisien. 100 000 jouets parfois récupérés aux abords d’une rue, qui pourraient dans des conditions plus favorables être collectés par des associations humanitaires afin d’être offerts ou achetés à moindre prix par des familles en difficulté.

Donner des jouets encore en bon état et s’engager dans ce mouvement éco-responsable ne nécessite pas de grands efforts est un acte de générosité qui a un impact très positif. Si vous disposez de jouets usagés ou délaissés par vos enfants, vous pouvez bien sûr penser à votre entourage, aux membres de la famille et amis dont l’âge des enfants correspond. Vous pouvez aussi donner ces jouets à d’autres personnes de votre entourage élargi comme la nounou des enfants, l’association de votre quartier ou même les hôpitaux. De nombreuses structures sont en recherche de dons de jouets. Cela peut aussi être le cas de foyers d’accueil pour enfants ou familles en grande précarité.

Dans d’autres perspectives, il est tout à fait possible de se rendre dans des points de collecte à proximité de votre domicile : Emmaüs, La Croix Rouge, Un jouet un sourire, Rejoué, Les Restos du Coeur ou encore Le Secours Populaire sont des associations qui collectent des jouets et leur donnent une seconde-vie, en plus des traditionnels vêtements, accessoires et mobiliers récupérés chaque année. Les recycleries ou ressourceries sont aussi des structures auxquelles vous pouvez faire des dons de jouets usagés.

Des sites web ont également émergé au fil des années et permettent de faire profiter d’autres enfants : laisseparlertoncoeur.org pour l’opération solidaire et anti-gaspillage de jouets d’occasion à destination des familles modestes ou encore toutdonner.com, Jedonnemesjouets.fr et recup.net. D’autres plateformes comme Leboncoin, Geev ou Facebook ont notamment une interface qui facilite le partage d’annonces sur des groupes de dons locaux et dédiés. Vous l’aurez compris, il ne manque pas d’occasions pour faire plaisir à d’autres enfants et leur permettre de s’amuser !

Maman qui joue avec son bébé

Recycler les jouets abimés : une option qui a ses limites

En dernier recours, si le jouet n’a pas pu trouver un nouveau propriétaire, la solution du recyclage reste une alternative possible pour limiter l’impact sur l’environnement. Un jouet une fois recyclé redevient de la matière qui peut être utilisée par exemple pour créer des boîtes de rangement, des objets de décoration ou même des bancs publics.

Recycler des jouets reste toutefois une tâche délicate, car ¾ d’entre eux sont conçus à partir d’un mélange de matières plastiques et électroniques non-recyclables et difficile à séparer. Pour pouvoir recycler ces matières toxiques sur l’environnement et ne pas finir par les incinérer, il est vivement conseillé d’amener les jouets dans des déchetteries. Vous pouvez y déposer jeux, jouets, livres et textiles (doudous, hochets, peluches…)

Un jouet emmené en déchetterie passe par le circuit suivant : tri et remise à neuf par des associations qui les récupèrent si cela est possible, recyclage du reste des jouets et incinération des matières non recyclables. Un jouet qui au contraire serait jeté dans un sac d’ordures ménagères ordinaire sera forcément entièrement incinéré et son impact environnemental n’est donc pas neutre.

Quand bien même le recyclage d’un jouet est possible, il faut rappeler que le fait de recycler implique de nombreuses étapes coûteuses pour l’environnement, notamment le transport nécessaire pour acheminer les éléments à recycler dans les différentes structures (déchetterie, centre de tri, centre de recyclage…) et l’énergie indispensable pour alimenter les machines de transformation des matières. De plus en plus de marques mettent en avant la dimension “recyclable” de leur produit comme un atout écologique, mais l’action la plus responsable reste de ne pas avoir besoin de recycler.

 Acheter des jouets écologiques de qualité qui ne risquent pas de s’abimer

 Si vous lisez cet article, c’est que vous avez certainement des jeux et jouets usagés dont vous souhaitez vous séparer, mais leur état ne vous permet pas forcément de les donner et leurs composants de les recycler. Pour éviter d’être confronté à ces problématiques, il est préférable de s’orienter vers des articles de qualité. En effet, comme une paire de boucles d’oreilles ou une montre que vous choisiriez en bijouterie pour son métal précieux, un jouet de qualité ne sera pas non plus conçu en quantités exorbitantes par des machines et à partir de matières bon marché et peu résistantes, mais sera au contraire fabriqué grâce aux petites mains d’artisans qui auront pris le temps de l’élaborer avec savoir-faire et à partir de matières solides, durables et naturelles.

Parmi les matières de qualité et écologiques que nous utilisons chez Sloli, le bois de hêtre massif du Jura réputé pour son caractère noble, son doux parfum et sa solidité est le composant principal que nous avons choisi pour nos jeux et jouets 100 % made in France. Cirés quelques fois à la cire d’abeille et emballés dans des pochons en coton recyclé pour être protégés, nos jeux et jouets ont été conçus dans une démarche Zéro Déchet visant à faciliter grandement leur recyclage. Acheter des jouets écologiques, c’est donc souhaiter ce qu’il y a de meilleur pour ses enfants : des objets de divertissement qui ne se casseront pas au bout de 3 utilisations, qui pourront être machouillés sans risque d’être dégradés et de dégrader parallèlement leur santé. C’est aussi opter pour une slow consommation qui promeut le “consommer moins mais mieux” au profit d’achats réfléchis, utiles et conçus pour durer. Pas besoin d’acheter de la glue ou de courir à la déchetterie avec des jouets écologiques de qualité !

Bateau en bois et lion
Enfants qui jouent à un jeu sur le potager

Alors, vos trois caisses “jouets à réparer”, “jouets à donner”, “jouets à recycler” sont-elles prêtes ? Vous avez désormais toutes les astuces en tête pour ne plus être envahi de jouets usagés et pour mettre en place avec vos enfants une démarche responsable et zéro déchet ! En tentant tout d’abord de rafistoler vos jouets, en pensant également au plaisir que vous ressentirez si vous les partagez et les offrez, tout en ayant à cœur pour la planète de les recycler lorsque les deux précédentes options ne sont pas possibles. Il ne vous reste plus qu’à faire le tri et à songer à établir une quatrième caisse de jouets de qualité et écolos, qui ne devrait pas de sitôt être vidée 🙂

Autres articles du blog qui pourraient vous intéresser :