Les limites actuelles de l’industrie du jouet

Nous avons décidé de créer Sloli pour proposer une alternative positive au fonctionnement actuel de l’industrie du jeu et jouet. Pour vous donner une idée plus précise, voici un panorama du secteur :

Des jouets pas du tout durables

Le secteur du jeu et jouet produit plus de 75 000 tonnes de déchets chaque année en France.

70% des jouets ne sont plus utilisés 8 mois après l’achat et les ⅔ sont ensuite jetés.

Le plastique issu de la pétrochimie est le matériau principal des jeux et jouets. Cela implique des conséquences néfastes pour la planète et pour la santé des enfants.

Des lieux et conditions de fabrication discutables

95% des jeux et jouets vendus en France proviennent de l’étranger, essentiellement d’Asie. Leur empreinte carbone est donc conséquente.

De plus, la plupart ont été fabriqués dans des conditions de travail particulièrement difficiles, par des ouvriers faiblement rémunérés et exposés à certains produits toxiques.

Une vision de la société souvent rétrograde

Les jouets jouent un rôle important chez les enfants dans la construction de leur identité et de leur vision du monde.

Malheureusement, parmi les jeux les plus répandus  aujourd’hui, beaucoup sont encore très genrés, certains incitent à la violence et ils ne reflètent généralement pas un monde durable.

Face à ce constat, nous avons opté pour une démarche plus responsable

Menu